La J&A Oben Foundation actif dans le cadre de la Semaine d’Action et de Nutrition Infantile et Maternelle (SASNIM)

Wednesday - October 13 th , 2021 / Posted by Ms Victorine Neba

La J&A Oben Foundation, dans l’atteinte d’un de ses objectifs humanitaires qu’est la lutte contre la malnutrition infantile, a participé à la SASNIM. Durant cette semaine, elle a appuyé son partenaire, Helen Keller International (HKI), dans la supervision des activités de déparasitage à Albendazole des enfants âgés de 12 à 59 mois, et de supplémentation des enfants de 6 à 59 mois en vitamine A dans la région du Centre.

La vitamine A est un micronutriment intervenant dans la croissance, la vision optimale et le renforcement de la résistance de l’organisme contre les maladies et certaines infections. La carence en vitamine A est l’une des causes de la malnutrition infantile. Au Cameroun, la carence en vitamine A touche 35 % des enfants de moins de 5 ans. Elle contribue au fort taux de mortalité infanto-juvénile qui est de 122 pour 1000 (c’est-à-dire que pour 1000 enfants qui naissent vivant, 122 vont mourir avant l’âge de 5 ans).

Dans l’optique de réduire la morbi-mortalité infantile, le gouvernement du Cameroun via le Ministère de la Santé Public, en partenariat avec l’UNICEF et le HKI, a mis en place un paquet d’interventions à haut impact sur la santé de la mère et de l’enfant, appelé SASNIM, couplé aux Journées Nationales de Vaccination (JNV), qui s’est déroulée du 26 au 29 novembre 2021 en contexte covid-19. Dans ce paquet d’interventions figurait la supplémentation en vitamine A (SVA). Cette dernière est recommandée chez les nourrissons et les enfants âgés de 6 à 59 mois, pour la prévention des carences en vitamine A, la xérophtalmie et la cécité nutritionnelle. En effet, les réserves d’un enfant qui a reçu une première dose de vitamine A diminuent considérablement au bout de 6 mois. Il devient donc nécessaire de leur donner une autre dose de vitamine A, pour refaire leur stock et leur permettre non seulement d’avoir une bonne croissance mais également de résister aux maladies. Cette campagne s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire national. L’objectif était de supplémenter au moins 95 % d’enfants âgés de 6 à 59 mois en vitamine A, déparasiter à l’Albendazole au moins 95 % d’enfants âgés de 12 à 59 mois, et vacciner au moins 80 % d’enfants manqués dans le cadre du Programme Elargi de Vaccination (PEV) de routine.

Leave a comment